Requiem de Mozart à Vitrolles

SAMEDI 25 MAI 2019 – 20h30 – Salle Guy Obino – VITROLLES

DISTRIBUTION
Chœur régional Provence-Alpes Côte d’Azur
Michel Piquemal direction
Pauline Courtin soprano
Patricia Schnell alto
Luca Lombardo ténor
Florent Leroux-Roche basse
Philippe Reymond piano
Brigitte Billault piano
Marie-France Edmond timbales
Avec la participation du Chœur des élèves de l’école de musique municipale de Vitrolles

PROGRAMME
Mozart
Adagio et fugue en ut mineur KV 546
Alphabet
Ave Verum Corpus
Requiem, pour piano à quatre mains d’après la transcription de Czerny

Le Requiem de Mozart, œuvre majeure de la musique sacrée, suscite toujours curiosité, fascination et fantasmes. Composée en 1791, la dernière année de sa vie, et laissée inachevée, elle demeure malgré tout une pièce emblématique du Salzbourgeois par sa puissance expressive. Ce programme donne à entendre une version pour deux pianos, d’après la version « piano à quatre mains » de Czerny, qui place l’auditoire dans l’intimité de cette célèbre partition.

En 1827, Stadler, ami de Mozart et grand défenseur de l’authenticité du Requiem, commande à Czerny une version pour accompagnement de piano à quatre mains afin de sublimer l’œuvre de Mozart.
Czerny réalise donc une réduction pour piano à quatre mains (deux pianistes), chœur mixte et solistes (soprano, alto, ténor et basse). Seule la partie orchestrale est habilement réduite en version piano qui requiert maîtrise et habileté. Les parties de voix (chœur et solistes) sont identiques et donnent dans ce contexte à entendre toute leur lumineuse beauté.

TARIFS ET INFORMATIONS
Réservations et renseignements par téléphone au 04 65 05 08 18
Plein tarif 20€
Réduit 15€ (CE Airbus, - de 16 ans et élèves de l’école de musique de Vitrolles)

Billets en vente : Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché
www.fnac.comwww.carrefour.frwww.francebillet.com
0 892 68 36 22 (0.40 € TTC / min)

EXTRAIT DE PRESSE
« Fascinante gestuelle de Michel Piquemal, au gré des mouvements parfois si proche d’une chorégraphie partagée avec les solistes ou à d’autres instants encore semblable aux attitudes d’un maître d’art martial exécutant un kata.
Une ténébreuse expérience, musique orageuse, hors du temps, qui s’achevait finalement sous une pluie d’applaudissements. » Fréquence Sud – le 14/04/2015 à propos du concert du Chœur PACA à l’espace Nova de Velaux autour du Requiem de Mozart

PARTENAIRES